L’Ile, de Pavel Lounguine

lile

Date de sortie France : 9 janvier 2008
Durée : 1h52
Casting : Piotr Mamonov, Viktor Soukhoroukov, Dimitri Dioujev.
Nationalité : Russe
Distributeur : Rezo Films

Le réalisateur

Scénariste de formation, Pavel Lounguine se fait connaître en 1990 avec Taxi Blues, qui obtient le prix de la mise en scène à Cannes. Le film raconte l’histoire d’une amitié entre un chauffeur de taxi et un saxophoniste joué par Piotr Mamonov, acteur qu’on retrouve dans L’Ile. En 1992, Lounguine réalise l’excellent Luna Park, film sur une bande de skinheads dont le leader se découvre des origines juives. Après plusieurs films sur la Russie contemporaine comme La Noce, Un nouveau russe et Familles à vendre, il réalise l’Ile en 2006. Le film connaît un grand succès en Russie. A part Tsar (sorti en 2009), ses films suivants (Lilacs en 2007, Dirizhyor en 2012) sont restés inédits en France.

Le film

Dans un monastère orthodoxe situé sur une île au nord de la Russie, un moine nommé Anatoli perturbe le quotidien de ses frères par des comportements imprévisibles. La rumeur lui prête des dons et lui attribue des miracles, si bien que les pèlerins viennent en nombre consulter le saint homme. Parmi ces pèlerins, Anatoli fait une rencontre liée à son passé et à la faute qu’il expie sur cette île depuis toutes ces années.

L’Ile et La Zone :

Avec L’Ile, Lounguine met son style burlesque au service d’un personnage de fol-en-Christ, célèbre figure de sainteté dans la tradition orthodoxe. Cette île peut ainsi être à la fois un espace pour la comédie, une métaphore de l’isolement du personnage dans sa singularité, et le lieu d’un parcours expiatoire. Zone de turbulence burlesque, zone à part, zone comme purgatoire : voici au moins trois manières de voir le motif de la zone dans ce film inspiré.

Quelques échos dans la presse :

« L’éblouissement formel subjugue le regard. La détresse des personnages isolés avec leurs démons intérieurs nous bouleverse (…) Belle liberté artistique. Beau film métaphysique.»
Romain Le Vern, A Voir à lire

« film magnifique qui est avant tout un portrait de la Russie spirituelle, entre prière du coeur et psaumes maintes fois remâchés.»
Nicolas Senèze, La Croix

« (…) impressionnant par sa majesté, la coexistence de l’humilité et de l’indiscippline (…) interprété avec charisme par Piotr Mamonov, ex-chanteur rock, touché par la grâce comme son personnage.»
Jean-Luc Douin, Le Monde

« Le film déroule sa logique tranquille, avec juste ce qu’il faut d’humour et de distance, dans des paysages infinis, sublimes, où l’homme apparaît pour ce qu’il est, qu’il a oublié qu’il était. C’est ainsi, le mariage de la glace et du feu donne naissance à un film incandescent..»
Pascal Merigeau, le Nouvel Observateur

« Cette île est l’image d’un monde malade, rongé par le mal, assoiffé de beauté. Qu’il [Pavel Longuine] ait su le dire sans grand discours, en arpentant patiemment quelques kilomètres carrés de terre et d’eau fait sa force. »
Emile Breton, L’Humanité

Une réflexion sur “L’Ile, de Pavel Lounguine

  1. Pingback: La programmation 2014-2015 dévoilée ! | Ciné-club | Les Couleurs de la Toile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s