Projection-débat : DIDINE en présence de Vincent Dietschy, le 6 avril !

Jeudi 6 avril, découvrez DIDINE (2008), le deuxième long-métrage de Vincent Dietschy, en 35 mm !

Alexandrine (alias Didine) vit sa vie en dilettante, sans contraintes ni comptes à rendre, libre et légère, sans s’abandonner tout à fait à ses amis ou amants de passage. Parce qu’elle a voulu rendre à sa propriétaire un nounours égaré par mégarde, elle se retrouve contrainte malgré elle de se mêler de la vie des autres. Dans son deuxième long métrage après le très beau Julie est amoureuse (1998), Vincent Dietschy dresse un portrait en creux de sa délicate et fuyante interprète, Géraldine Pailhas, ici bien entourée par Édith Scob, Christopher Thompson, Benjamin Biolay, Julie Ferrier et Dominique Valadié. Tour à tour fantasque et amère, cette comédie d’auteur dessine un horizon subtil et personnel dans le paysage parfois trop formaté de la comédie française. La caméra pudique de Dietschy y demeure au seuil des pièces comme son héroïne reste au seuil de sa vie.

Le cinéaste nous fera l’honneur de sa présence pour échanger à l’issue de la séance.

Voir l’événement Facebook.

RDV le jeudi 6 avril 2016 à 20h30 aux 3 Luxembourg
67, rue Monsieur-le-Prince
75006 Paris

Métro Odéon (lignes 4 et 10)
RER Luxembourg (ligne B)
Bus : 21, 84, 85, 89

Plein tarif : 10€
Tarif étudiant : 7€
Tarif réduit (séniors/demandeurs d’emploi) : 8€
Cartes illimitées acceptées avec un supplément de 2€.

Publicités

Projection-débat : L’ANGLAISE ET LE DUC d’Eric Rohmer le jeudi 9 mars !

Jeudi 9 mars, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir L’Anglaise et le Duc d’Eric Rohmer.

L’Anglaise et le Duc (2001) est l’adaptation par Rohmer des mémoires de Grace Elliot, dans lesquelles la royaliste anglaise séjournant à Paris raconte la Révolution française, notamment à travers sa relation avec Louis-Philippe d’Orléans.

A 81 ans, Rohmer signait un film à la forme saisissante, à la fois en parfaite cohérence et en rupture avec son œuvre. Habitué aux films historiques (après La Marquise d’O et Perceval), Rohmer s’est toujours plu à faire dialoguer le cinéma avec les autres arts – sujet de sa série d’articles « Le Celluloïd et le Marbre » écrit pour les Cahiers du cinéma en 1955. Pourtant, L’Anglaise et le Duc est une production qui détonne dans sa filmographie : l’adepte des tournages légers se retrouve à la manœuvre d’une superproduction Pathé avec des effets numériques. À l’écran, cela donne un film passionnant, qui bouleverse ce que nous nous sommes habitués à désigner comme “révolutionnaire” ou « conservateur », « expérimental » ou « classique ».

La projection (en 35 mm !) sera suivie d’une discussion avec le critique Jean Douchet, fidèle compagnon de route de Rohmer depuis l’époque des Cahiers.

L'Anglaise et le Duc

Voir l’événement Facebook.

RDV le jeudi 9 mars 2016 à 20h30 aux 3 Luxembourg
67, rue Monsieur-le-Prince
75006 Paris

Métro Odéon (lignes 4 et 10)
RER Luxembourg (ligne B)
Bus : 21, 84, 85, 89

Plein tarif : 10€
Tarif étudiant : 7€
Tarif réduit (séniors/demandeurs d’emploi) : 8€
Cartes illimitées acceptées avec un supplément de 2€.